LMJ- Cap St-Jacq. Nov. Dec.1907

5 Novembre 1907 Louis écrit à sa sœur " beaucoup de travail et une tentative d’empoisonnement "

LMJ - 5 novembre 1907 - Saigon - rue de Bangkok - Planté 11 - à Rose - @20018 #3253

Carte du 5 novembre 1907, adressée à Rose à Lyon.

Cap, le 5 novembre 1907, ma bonne petite rosette,
ca c’est la rue du cimetière de Saïgon mais tranquillise-toi, je n’en prends pas encore le chemin.
Néanmoins j’ai été un peu malade et j’ai encore actuellement un peu de congestion du foie. Ce sont ces raisons, avec des enquêtes nombreuses à faire, qui me rendent si paresseux et m’empêchent de t’écrire plus longuement. Je me rattraperais bientôt.
En somme, je suis en bonne santé pour la saison. La chaleur continue forte, mais ne saurait durer longtemps ; dans peu de temps nous aurons la fraîcheur et avec elle, la bonne santé. Beaucoup de travail, une tentative d’empoisonnement aujourd’hui. A bientôt, plus longuement. Je t’aime bien fort et je t’embrasse de tout mon cœur. Ton frère affectueux Louis.

LMJ - 5 novembre 1907 - Saigon - rue de Bangkok - Planté 11 - à Rose - @20018 #3252

Carte éditée après 1904 de Planté (dos séparé)
Planté 11- La célèbre rue de Bangkok.

Ici on apprend que cette rue mène au cimetière.
Louis a été malade, mais cela va mieux, la saison sèche va arriver avec sa fraîcheur toute relative (25°).
On note une tentative d’empoisonnement mais sans aucun autre commentaire ??

27 décembre 1907 Cap Saint-Jacques, Louis taquine sa sœur elle est muette : est-ce Madeleine ou ses leçons de piano.

Carte expédiée de Cap Saint-Jacques le 27 décembre 1907 adressée à Rose à Lyon.

Carte de planté, 214 le repiquage du riz, éditée avant 1904.
Le recto est entièrement réservé à l’adresse

LMJ - 27 décembre 1907 - Repiquage de riz en Cochinchine - Planté 214 - à Rose - @20019 #3251
LMJ - 27 décembre 1907 - Repiquage de riz en Cochinchine - Planté 214 - à Rose - @20019 #3250

Cap St-Jacques le 27 décembre 1907
Ma bonne petite rosette
Décidément je crois que tu es devenue muette. Serait-ce la fréquentation récente de Madeleine qui t’a produit cet effet là. J’aime mieux supposer tu donnes des leçons de piano à tours de bras et que tu n’as plus une minute à consacrer à ton frère. En tous cas, soigne-toi bien. Je suis guéri, j’ai repris mon service à la Place, ce dont je ne me félicite d’ailleurs pas. Je n’ai rien dans le caractère qui me prédispose aux fonctions de valet, celles dont je suis investi actuellement. Je vais bien, il fait froid, pour un peu on grelotterait. A bientôt je l’espère. Je t’aime bien fort et je t’embrasse vite pour ne pas manquer le courrier. Louis

Louis taquine sa sœur, sur son silence. La cousine madeleine la fréquente et Louis semble un brin jaloux.
Madeleine est la fille du frère de Ève Martin Jarrand (Eva dans le courrier).

Sa santé de Louis est bonne, il est guéri mais il se plaint de son travail : il fait office de valet. On imagine qu’il est aux ordres de … mais on n’en sait pas plus.

La saison sèche est là, avec ces fraîcheurs …. Habitué aux chaleurs extrêmes il lui semble avoir froid.

A la une

  • 3 Mars 2024
    Salon à Saint-Martin-des-Champs
    Caroline REQUET y participera et présentera son ouvrage
    « Regard sur l’Annam »

    retraçant la vie de Auguste Thiriat photographe à Tourane, aujourd’hui Dalat, de 1906 à 1908.

    En savoir plus