Busy Léon (1874-1951)

Léon Busy, né le 19 avril 1874 à Paris et mort en 1951 à Paris, est un photographe et conservateur français qui a édité et participé à de nombreuses collections de photos sur l’Indochine coloniale, Angkor et la vie quotidienne en Asie du Sud-est.
Léon Busy, grandit dans une famille modeste, son père est employé des postes. Il a un frère de son âge et deux sœurs qu’une quinzaine d’année séparent.
Elève au collège jésuite de Vaugirard puis à l’école sainte Geneviève il intègre en 1895 l’Ecole Polytechnique, il a alors 21 ans. De condition modeste il sera boursier de cette école renommée où il reçoit une formation scientifique et militaire.
En troisième année d’étude, souhaitant faire carrière dans les services administratifs des armées, il intègre suivant ses vœux le commissariat des colonies.
En 1898, ses études terminées, il part pour le Tonkin ou il exerce ses fonctions d’administrateur à Hanoï.
En 1901, il est rapatrié en France en congés de maladie pour le paludisme qu’il a contracté. Cette maladie le poursuivra toute sa vie et s’il repart en 1902 au Tonkin il alternera séjour au Tonkin et en France pour convalescence jusqu’en 1917.
Puis jusqu’en 1920 il occupera le poste de sous intendant militaire, équivalent au grade de lieutenant colonel dans l’infanterie. Il prend sa retraite après 28 ans de service, médaille de la légion d’honneur au grade de chevalier (1916).

Sur le plan civil, il se marie en 1899 avec Marie Hoerd et aura trois enfants (1899, 1903, 1906). Il pratique la photographie en amateur puis pour le compte des Archives de la planète et en tant que photographe attitré pour le compte de gouvernement d’Indochine.

Sa passion pour la photographie, il l’affine et la met en exergue avec l’autochrome, premier procédé industriel couleur, breveté par les frères Lumière dés 1903 et commercialisé au grand public en 1907.
Sa passion et son savoir faire pour ce procédé lui permet d’écrire et d’expliciter dans des articles de vulgarisation les principes et les temps de pose nécessaire pour la réalisation de la bonne photo.
En 1913 il est reçu membre de la société française de photographie (SFP), cette année là il participe au 6e concours de photographies en couleurs sur plaques autochromes, dioptichromes et omnicolores et remporte deux prix.

En 1921 Léon Busy est libéré de ses obligations militaires et c’est avec fougue et passion qu’il photographie. En premier lieu, Phnom Penh où il réside. Il photographie pour la société de géographie elle-même mais aussi pour l’exposition coloniale de Marseille. Il commence à être connu et photographie pour l’art photographique plus que pour le versant historique ou ethnographique.

En 1923, il devient agent contractuel photographe des affaires économiques du gouvernement général de l’Indochine, il travaille sous les ordres de René Têtart. C’est dans cette fonction que nous connaissons ses photographies, qui furent vulgarisées par des cartes postales.
En 1926, le service photocinématographique de René Têtart est dissous mais Léon Busy reste et prend la tête du service photographique. C’est ce service rattaché à l’Office indochinois qui animera l’exposition Coloniale de 1931, il deviendra même le fer de lance de la propagande touristique de l’Indochine.
Ces photos continuent à être reproduites et vendues en cartes postales. Elles serviront de support épistolaire à nos soldats de 1945-1954.

Sources : Hanoi en couleur
ISBN 978 360 2325 563
Biographie : Guillaume Maylandler

A la une

  • Chaque deuxième mardi du mois un photographe à découvrir
    En juillet, Aurélien Pestel, Saïgon


    En savoir plus

  • L’Indochine aux Jeux
    En cette année 2024 sportive, nous mettons en valeur les sportifs de l’Indochine.

    Paris 2024

  • Vous avez dit "bizarre"
    Bizarres autant qu’étranges, insolites ou acadabrantesques, saugrenues ou drôles, à vous de choisir.


    A découvrir